19 - Fontaine "Feuille d'Eau", Place de la Bourse

Fin 1999, pour achever la rénovation de la Place de la Bourse, dans l'hypercentre toulousain,  rendue à sa vocation piétonnière, la municipalité toulousaine décide de l'équiper d'une fontaine moderniste, oeuvre de Françoise Persouyre, qui se définit comme une "plasticienne de l'environnement architectural", qui a conçu une ligne complète  de mobilier urbain sous le nom de FLORE, caractérisée par des emprunts à la végétation traités avec mouvement et assortis d’une sobriété que les artistes de la Belle Époque se faisaient un devoir d’éviter dans leurs propres interprétations.  ; cette fontaine à boire, qu'elle nomme FEUILLE d'EAU, est, nous dit-elle, reconnue comme un point d'eau agréable et secourable, image de l'alliance des quatre éléments fondamentaux qui nous entourent : la terre, le feu, l'air et l'eau.
Cette fontaine est en fonte et produite par la Sté GHM Sommervoire qui fabrique toujours et commercialise les célébrissimes FONTAINE WALLACE.

 

Les documents municipaux la présentent ainsi : (c) Ville de Toulouse ; (c) Inventaire général Région Occitanie

Oeuvre de Françoise Persouyre, elle renoue avec l'utilité d'autrefois. Outre sa présence rafraîchissante et son bruit apaisant, l'eau est mise à disposition du passant pour un besoin vital. Elle est aussi lieu de convivialité et d'échanges, bien loin des fontaines inaccessibles des giratoires très prisées dans les années 1970. Le thème végétal, cher à l'auteur, apporte simplicité et harmonie dans le monde urbain tandis que le jeu d'ombre et de lumière dégage une dimension poétique à cette fontaine-sculpture.

Cette fontaine-sculpture est installée en 1999 lors de la disparition d'un parking pour laisser toute la place aux piétons. Abandonnées pendant plusieurs décennies, les fontaines reviennent dans les années 1970, dans le cadre de rénovation et de création de quartiers. Des jeux d'eau sont alors très utilisés pour agrémenter l'espace, notamment dans les nouveaux giratoires. Oeuvres des architectes, ces pièces d'eau, souvent monumentales, ne sont qu'un élément de décor urbain conçu dans un ensemble. La fontaine Feuille d'eau s'inscrit dans le souci de renouer avec le véritable rôle d'une fontaine : l'utilité, la proximité et la convivialité. Les places de village ou de quartier redeviennent des lieux de rencontres et d'échanges. Cette sculpture a été créée par Françoise Persouyre et fondue par la société GHM en Haute-Marne, entreprise spécialisée dans le mobilier urbain depuis le 19e siècle.

La fontaine-scuplture est une grande feuille à trois limbes dotés de nombreuses nervures. Elle mesure 2 m 46 de hauteur et s'étend sur 1 m 25 de diamètre. Au centre, une vasque reçoit l'eau distribuée par un bouton-pressoir. Dessous, une grille d'évacuation reprend les nervures de la feuille. Un jeu d'ombre et de lumière est généré par les nervures des feuilles. L'éclairage par trois projecteurs et de la fibre optique renouvelle cet effet la nuit. Cette fontaine est relativement épurée et aérienne.

Tags: fontaine feuille d'eau toulouse place de la bourse Françoise Persouyre