• 01 garonne
  • 02 brienne950
  • 03 chartreaux950
  • 04 dalbade tympan950
  • 05 daurada950
  • 06 embouchure950
  • 07 jeanbaptiste
  • 08 pontsjumeaux 950
  • 09 ostaldeistjacques950
  • 10 sernin nord950
  • 11 sernin tympan950
  • 12 bazacle
  • 13 panorama depuis pont catalans
  • La Garonne : Vue du fleuve dans sa traversée de Toulouse depuis le quai St Pierre
  • Canal de Brienne : Il coule sur 1,7 kms entre Port de l'Embouchure et la Garonne, en contournant la jetée du Bazacle
  • St Pierre des Chartreux : Sculptures de François Bachelier (le fils de Nicolas), encadrant le portail d'entrée rue Valade
  • La Dalbade : Tympan de céramique de Virevent, d'après le "Couronnement de la Vierge" de Fra Angelico
  • La Daurade : Edifiée sur l'emplacement d'un temple romain, la première basilique de la chrétienté consacrée à Marie
  • Port de l'Embouchure : Carrefour stratégique où se rejoignent et communiquent les trois canaux des "Deux Mers"
  • Dome de St Pierre des Chartreux : La statue en cuivre de St Jean Baptiste protège la ville depuis le Dôme des Chartreux
  • Les Ponts Jumeaux : Points de rencontre du "canal du midi", du "canal de brienne" et du "canal latéral" sur le port de l'embouchure ; avant la construction de la rocade, ils constituaient l'entrée du Stade Ernest Wallon, auquel ils avaient donné leur nom en parler toulousain
  • Hôtel Dieu St Jacques : A la fois Hôpital pour les malheureux et halte de repos et de soins des "Pèlerins de Saint Jacques"
  • Basilique St Sernin : Le côté nord de la Basilique St Sernin, chef d'oeuvre de l'art roman, plus grand édifice roman de la chrétienté
  • St Sernin - Porte Miègeville : Le tympan de la Porte Miègeville par laquelle les Pèlerins débutaient leur parcours initiatique de prières et de culte des reliques saintes dans la Basilique
  • Chaussée du Bazacle : Obstacle naturel à toute navigation sur la Garonne vers les ports toulousains et les sources Aranaises du fleuve
  • Vue depuis le Pont des Catalans : Depuis le Pont des Catalans, vue de la Chaussée du Bazacle, des quais et ports sur Garonne, Dôme de la Grave à St-Cyprien

Jean Jaurès

jaures

"J’ai le goût le plus vif pour la langue et pour les oeuvres de notre midi, du Limousin et du Rouergue au Languedoc et à la Provence. J’aime notre langue et j’aime la parler"

Jean Jaurès   La Dépêche du Midi - 27.09.1909

Proverbes occitans

vent " Le vent do miègjorn veng en riser, et s'en torna en plorant "

" Le vent du midi vient en riant et s'en revient en pleurant "

perboscRecueillis par A.Perbosc

Lo nostre acent

"l'accent, c'est la musique d'une langue dont on aurait oublié les paroles !"
Si je parle français, mon accent révèle qu'en plus du français, je suis aussi dans une autre langue : une langue cachée ".
Pour nous toulousains, c'est l'occitan qui parle en nous, qui revient presque inconsciemment à la surface "

Andriu Lagarde Professeur de lettres et poète

Accueil

11 - Fontaine Place Rouaix

Point culminant de la ville à 146 mètres, la place Rouaix recevait les eaux de l'aqueduc gallo-romain puisant dans les sources de Lardenne. Il faudra attendre le début du 19e siècle pour que l'eau y jaillisse de nouveau. L'architecte Raynaud vient d'achever le château d'eau et dessine les bornes-fontaines installées dans tout le centre-ville. Suite à une pétition et une participation financière des habitants, il conçoit cette fontaine, à mi-chemin entre la fontaine monumentale et la borne-fontaine.

Au début du 19e siècle, un château d'eau est construit par l'architecte Jean-Antoine Raynaud. En 1823, le projet de distribution et de conduite des eaux prévoit l'édification de 15 fontaines et de 71 bornes-fontaines. Ces dernières sont dessinées par Raynaud. Les fontaines font l'objet de concours. D'après le projet de 1823, la place Rouaix doit recevoir une borne-fontaine tandis que, tout près, la place de la Trinité sera dotée d'une fontaine monumentale. Mais en 1826, les habitants réclament une fontaine et sont prêts à en financer une partie. Le 16 juillet 1827, le conseil municipal approuve et vote un budget de 2000 francs auquel s'ajoute les 1000 francs des habitants. Sur la base de ces dessins de bornes-fontaines, Raynaud réalise ce projet, approuvé le 19 janvier 1828. Elle est terminée à l'automne de l'année suivante.
Située au centre de la place, la fontaine se compose d'un bassin circulaire de pierre grise décorée de cannelures et d'un édicule en pierre, revêtu de plaques de marbre blanc. Dans la partie basse de l'édicule carré, deux têtes de lion en bronze projettent l'eau dans le bassin. En haut, il est abrité par un toit à deux versants, imitant les tuiles canal, avec des frontons aux deux extrémités ornementés à l'antique. Les frontons, ornés de deux dauphins, sont couronnés par deux acrotères. Au-dessous, une grande frise à arcade décorée de motifs floraux fait le tour de l'édicule.


Tags: toulouse place rouaix fontaine rouaix

Patric

patricPatric"Es un país quilhat entre mar e montanha
A l'odor de rasim farigola e castanha
Lo vent d'autan i bufa amb la tramontana
Lo roge e l'aur i dansan lo sèr sus la plana."

Patríc, cantaire
"Gachola" 

La Talvera : Lo meu païs

bramadisMon país resplandís
De mila cantalenas
Que dança a l’infinit
Un pòble de serenas
Finta plan mon país
E n’a ni dieu ni mèstre
Es un caval que corrís
Sens tralhas ni cabèstre.

Album "Bramadis"
Ecouter sur YouTube

 

Occitania

occitania70La lenga d'òc es polida,Es una istòria, Es una escòla, Es una escritura
La lenga d'òc es una fèsta, Se dança, Se canta, Se sauta
La lenga d'òc es una pintura, Ont i a una avelana, Una castanha, Una oliva
Es per aquò que m'agrada

(in Caminant, ed. Cardabelle)

Occitania par Patric