LES RELIQUES

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Sarnin

LES RELIQUES

Toute l'architecture et l'histoire de la basilique Saint-Sernin ne peuvent être comprises hors de deux réalités religieuses :

  • le pélerinage
  • le culte des reliques

La Basilique Saint Sernin est l'église de France la plus richement dotée en reliques de saints, la seconde après le Vatican.
Les reliques sont les restes d'un saint, soit corporels, soit objets matériels ou morceau de vêtements qui furent siens. Parce que sa vie fut exemplaire d'une foi remarquable, le Saint est proche de Dieu et peut intervenir en faveur du croyant qui l'invoque
Ils sont conservés dans des coffrets, souvent en métaux précieux et richement décorés ; à saint Sernin, ces reliques sont présentées dans le déambulatoire et la crypte.

L'INTERIEUR DE LA BASILIQUE

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Sarnin

DANS LA BASILIQUE

 La Basilique est si riche que sa visite peut-être abordée selon diverses thématiques :

  • pour l'architecte, par l'équilibre parfait, l'harmonie, la simplicité et le raffinement de ses formes et dimensions, le refus de tout excès, produisant cette impression de sérénité, d'apaisement , de calme infini commun aux édifices romans ;
  • pour le croyant et le pèlerin de saint Jacques, c'est l'édifice sacré renfermant le plus de reliques sacrées et de saints de tout l'occident chrétien ;
  • pour l'historien d'art, c'est un musée unique de la sculpture romane, alliant les représentations héritées des camées carolingiens du déambulatoire, aux premières et maladroites sculptures romanes de la porte des Comtes, jusqu'au roman accompli et maîtrisé de la porte Miègeville dont les chapiteaux et le tympan, véritables bandes dessinées pour l'édification des pèlerins de saint Jacques parlaient si bien à nos lointains ancêtres et dont nous avons perdu le sens aujourd'hui
  • pour le peintre, c'est l'écrin de peintures romanes visibles encore aujourd'hui et que le temps efface aussi sûrement qu'inéluctablement.

VUE EXTERIEURE DE LA BASILIQUE

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Sarnin

VUES SUR LA BASILIQUE

Les travaux s'étalèrent de 1070 au XVIe siècle, et pourtant jamais on n'acheva les tours occidentales. L'édifice est d'une parfaite cohérence, puisque les constructeurs respectèrent le projet initial bien au-delà de la période romane. Par sa structure, Saint Sernin appartient à la famille des églises dites "à reliques et à pélerinages" : vaste nef flanquée de collatéraux, large transept saillant, choeur profond entouré d'un déambulatoire avec chapelles rayonnantes.
Longue de 115 mètres et large de 64 mètres (à la hauteur du transept), Saint Sernin reste la plus grande basilique romane du monde encore debout ... et sans doute la plus belle.
Son clocher, de plan octogonal, révèle deux étapes de construction : une étape romane, reconnaissable à ses trois niveaux d'ouverture en plein cintre ; une étape gothique, avec ses deux niveaux d'ouvertures en arc en mitre, surmontés d'une flèche sommée d'une croix dominant l'édifice à 65 mètres.
Le transept était accessible par chacun des croisillons. Seul a été conservé le double portail du croisillon sud appelé "porte des comtes", à cause de l' enfeu des comtes de Toulouse qui le flanque..
La porte Miègeville ouvre sur le flanc sud de la basilique. La porte restaurée, sur le flanc nord, donnait accès autrefois au cloître de l'abbaye. Sur la façade ouest, le corps central comprend un double portail surmonté de cinq arcs et d'une grande rose, qui aurait dû recevoir un remplage gothique si le massif occidental avait été achevé.

Martyr de l'Evêque Saint Saturnin au IIIe siècle de notre ère

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Sarnin

LE MARTYR DE SAINT SATURNIN

Evoquer Saint-Sernin, c'est toucher les sources mêmes de la déliquescence de l'Empire Romain, ce terrible et malheureux IIIe siècle surnommé "Siècle de l'Anarchie militaire". Alors que ROME domine encore tout le monde méditerranéen, la Gaule et la Bretagne, elle porte déjà en elle les poisons qui après deux siècles de progressive dégénerescence signeront sa dissolution, la fin de l'antiquité et le début d'une nouvelle ère.

PRESENTATION DE LA BASILIQUE SAINT SERNIN

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Sarnin

PRESENTATION DE LA BASILIQUE

Admirable et monumental témoignage de la splendeur de l'art roman dont elle constitue le plus vaste édifice existant (115x60m), Saint-Sernin fut pensée et édifiée pour l'accueil des "Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle" ;  à ce titre, bâtie sur un plan architectural, qui a conservé sa pureté originelle, elle était dédiée à l'enseignement christique des Pèlerins et à leurs dévotions religieuses. Elle offre dans son déambulatoire et sa crypte à deux niveaux la plus importante collection de reliques de l'Occident chrétien après le VATICAN. La magie de la brique rose dont elle est bâtie à partir du premier étage dote le sanctuaire d'une aura  rosatre, infiniment propice à la paix intérieure et au recueillement, que Claude Nougaro avec son génie de poète a si bien traduite dans les vers de "O Toulouse" :